Tendance : la chaussure barefoot

Descriptif

Les tendances barefoot (pieds nus) et chaussures minimalistes ont revitalisé le marché de la chaussure et ce, notamment depuis le lancement de la Nike Waffle Trainer et des Crocs. En fait, selon l’Institut des Tendances et Loisirs, les ventes de ces types de chaussures ont continué à bénéficier d’une croissance à deux chiffres depuis début 2010 et elles ont dépassé les ventes de presque tous les autres types de chaussures depuis cette période.

 

L'une des chaussures qui a conduit à la montée en popularité de cette tendance est la Vibram FiveFingers, une chaussure excentrique aux apparences de chaussette avec des compartiments séparés pour chaque orteil. Ces chaussures sont conçues pour combiner « la sensation d'être pieds nus » avec « la protection contre l'abrasion qu’offre une chaussure ». De nombreuses personnes croient également que ces chaussures améliorent la proprioception, l'équilibre et la force du pied. Vous avez sans doute vu des gens qui portent ces types de chaussures dans la salle de gym, pour la marche d’entretien, le yoga, les sports nautiques et, l'une des utilisations les plus controversés, pour la course.

 

Mais pourquoi quelqu'un voudrait-il courir sans chaussures de course ? Entre 20 % et 80 % des blessures de ceux qui pratiquent la course à pied se situent au niveau du pied. Certains experts ont montré que le pic de force se situe lors du contact entre le talon et le sol et ils ont presenté les chaussures de sport avec trop d’amorti et offrant trop de soutien comme des coupables potentiels. De ce fait, une petite niche de coureurs a fuit les chaussures conventionnelles afin d’éviter douleurs chroniques et blessures.

Voici leur logique : les coureurs qui courent pieds nus ont tendance à courir plus légèrement, à poser leurs pieds de manière moins appuyée ce qui a pour effet de générer moins de pression qu’un coureur normal qui à tendance à ne pas amortir. Moins de pression devrait donc conduire à moins de blessures. C’est en partant de ce postulat que l’on a vu le phénomène « chaussures-pieds-nus » se développer jusqu'à son avènement récent, renforcé par des campagnes publicitaires prétendant que courir « pieds nus » serait beaucoup plus confortable et plus attrayant pour de nombreux coureurs.

 

Il existe cependant un problème potentiel : la plupart des coureurs ont passé leur vie à porter des chaussures et ont donc été «conditionnés» à courir de manière classique (fort impact du talon au sol). Donc, que se passe t-il lorsqu’ils passent à la course avec ces chaussures « barefoot » ? C'est une question sur laquelle se sont penchés les experts de l’Institut de Recherche pour l’Exercice Physique dont fait partie l’expert en biomécanisme J. Porcari.

 

Après une étude en mettant en situation des coureurs dans différentes conditions et portant alternativement des chaussures de course « standards » et des « barefoot », ils en sont arrivés aux conclusions suivantes.

"Juste parce que vous mettez les « barefoot » sur vos pieds ne signifie pas que vous saurez automatiquement adopter la foulée adéquate," dit J. Porcari.

Les coureurs qui ne parviennent pas à adopter une foulée plus orientée vers les surfaces avant du pied lorsqu’ils portent les « barefoot » peuvent s’exposer à l'inconfort et à de possibles blessures. " Si vous achetez ces chaussures « barefoot » et que vous continuez à atterrir lourdement sur vos talons c’est probablement pire que de porter des chaussures de course « standards », parce que les « barefoot » n'ont pas amorti," dit-il.

Pour preuve, J. Porcari dépeint une éruption de blessures aux pieds et aux tibias chez certains coureurs qui ont commencé à courir avec des barefoot. En retirant le soutien et le rembourrage supplémentaire des chaussures de course classiques, les chaussures style « pieds nus » font subirent des contraintes particulières et nouvelles sur les muscles de vos membres inférieurs.

"Si vous voulez courir avec des barefoot, vous devez être prêt à modifier votre style de course", explique Pete McCall, physiologiste de l'exercice, qui utilise des barefoot (mais pas pour la course) depuis la mi-2009. "Si vous projetez de courir avec, donnez vous le temps de vous familiariser à ces chaussures et de vous adapter."

   

J. Porcari nous fait part de son ressenti. "Courir avec des barefoot pourrait être bon pour certains s'ils adoptent le style de course approprié." Mais des instructions détaillées sur la façon de courir avec une foulée orientée vers l’avant du pied sont fondamentales. "Les gens peuvent avoir besoin d'instructions très explicites et ont besoin de temps pour apprendre à se réceptionner correctement sur la paume du pied sur chaque foulée. Au cas contraire, ils pourraient être sujets à des douleurs plus importantes. Le fait de passer aux « barefoot » ne garantit pas qu'une personne ne fasse l'expérience de davantage de blessures. "

 

Devez vous alors, vous ou vos clients laisser tomber les chaussures de course et commencer à courir pieds nus ? Si vous ne rencontrez pas de blessures chroniques quand vous courez, ne quittez pas vos chaussures classiques pour l'instant. "Porter des barefoot ou marcher pieds nus aura une incidence sur les muscles utilisés et la façon dont vous les utilisez, et ce tout le long de la chaîne cinétique", dit J. Porcari. Et les résultats de ces changements sont incertains.

 

Cela dit, pour ceux qui souffrent de blessures chroniques dues à la course à pied et que vous avez encore envie de courir, vous devriez essayer ces chaussures barefoot en prenant le temps de vous y familiariser.

 

→ Voir l'essai des Vibram FiveFingers




Par Steeve Kerou