Phénomène : La Street Muscu / Urban Fitness

Descriptif

Peut être l’avez-vous remarqué, une nouvelle génération d'exercices physiques débarque en bas de chez vous. La dernière tendance ne vient pas d’un club de fitness, d’un sport, d’un art martial ou même de l'armée : cette fois, c'est dans la rue qu’elle trouve ses origines. Les rues de Brooklyn, à New York, pour être précis.

 

C’est dans et autour de villes comme New York City que l’on a vu l’émergence de formes antérieures d'expression urbaine comme le hip-hop et son break-dance, mais aujourd’hui, le terrain de jeu a changé.

La prolifération d’installations rudimentaires en extérieur surgissant partout dans les grandes villes occidentales a été témoin de la dernière fusion : celle de la culture de la rue et de l'activité physique.

Des prémisses de l’utilisation des infrastructures urbaines avaient déjà vu le jour avec, notamment, les Yamakasi.

Mais lorsque le break-dance reprend des mouvements de gymnastique et l'entraînement physique ordinaire, vous obtenez du « barmetrics », une performance artistique hybride dont les praticiens n’ont besoin de rien de plus que des barres en hauteur pour faire des tractions, des barres parallèles pour les dips, des poteaux pour la planche latérale et le sol sur lequel nous marchons.

Avec ces simples appareils, plus tous ce que la ville offre comme structures (bancs, rampes, lampadaires..) des personnes ou des groupes de personnes effectuent des mouvements complexes, mettant en exergue la confiance, l'endurance, l'agilité, la flexibilité et surtout, la liberté.

Les performances se composent de mouvements construits autour de tractions, pompes, gainage, dips. Les rotations et les renversements, ainsi que des mouvements dynamiques où l'une ou les deux mains à la fois quittent le contact avec la barre sont jetés pêle-mêle.

 

Aux Etats-Unis, des bandes rivales montrent leurs compétences dans des battles, ou en tête à tête lors du B-Xtreme, le tournoi barmetrics officiel qui se tient tous les ans à Brooklyn.

 

Diverses équipes, mais aussi des solitaires, ont acquis une renommée sur la toile en raison de cet engouement, comme les «Bartendaz», une bande de frères qui, aujourd’hui, vendent même leurs propres produits. Avec leur l'attitude de «gangsters» du hip-hop, ils font passer un message distinctement non-violent avec leur devise, «La forme physique, c'est l'auto-émancipation».

 

Alors que ces équipes se concentrent davantage sur l'art du barmetrics, d'autres ont plutôt choisi de se concentrer exclusivement sur la puissance physique. Hannibal est l’un d’entre eux, non, pas le psychopathe cannibale Hannibal Lecter, mais simplement Hannibal, le roi autoproclamé de la Street Muscu.

Dans son Hannibal King DVD, et dans de nombreuses vidéos en ligne, Hannibal fait étalage de ses capacités physiques / musculaires impressionnantes et montre les mouvements labélisés qu’il effectue pour sculpter son corps. En plus de la barre fixe et des barres parallèles, il intègre également un travail au sol et beaucoup de variations.

Ses exploits lui ont valu une couverture dans certaines publications de remise en forme et de musculation, et ont fait de lui le sujet de beaucoup de discussion sur les forums du web.

 

Un autre personnage haut en couleur à émerger de la sensation street muscu : M. dynamic, le nec plus ultra en matière de pompe. Regardez cet homme en action et vous ne verrez jamais plus les pompes de la même manière.

 

Si vous pensez que déplacer le poids corporel est chose facile, regardez les vidéos d’Hannibal. Si vous pensez toujours que c’est facile, attendez de voir les membres de l'équipe Bartendaz effectuer des tractions et dips avec un partenaire se tenant à eux, doublant ainsi la résistance.

 

Ce mouvement se développe peu à peu dans l’hexagone au travers de collectifs constitués de personnes de tous horizons et de tous âges. Vous souhaitez trouvez ou vous inscrire dans une association ? Il n’y en a pas, car l’essence même de ce mouvement, c’est la liberté de pratique et d’action.

Pour conclure, si vous ne trouver pas chaussure à votre pied dans la multitude d’activités physiques proposées ou que vous souhaitez mettre un peu de piment dans votre pratique, utiliser les infrastructures qu’offre l’environnement urbain peut être est un excellent moyen de rester en forme, de s’amuser tout en évitant la lassitude liée aux activités physiques standards et surtout, d’être libre. Attention toutefois aux blessures.


Par A.Vectol