Les effets de l'adrénaline dans le sport

Descriptif

L'adrénaline est une hormone naturelle. Cette hormone a un certain nombre d'effets sur le corps qui sont généralement associées aux réponses «de combat ou de fuite» de l'organisme. La plupart de ces effets sont aussi associés de manière positive à la performance sportive. Cependant, dans des situations extrêmes, l'adrénaline peut entraîner une dépendance.

 
Qu'est-ce que l’Adrénaline ?
 

L'adrénaline est un autre terme donné à l'hormone épinéphrine. L'adrénaline est libérée dans la circulation sanguine dans la moelle et les glandes surrénales lorsque le corps subit d'intenses émotions telles que la peur ou la colère. Lorsque ces niveaux sont élevés, l'adrénaline provoque une augmentation de la fréquence cardiaque, la force musculaire, la pression sanguine et l' « éclatement » des sucres pour libérer de l'énergie. Ces injections d'adrénaline dans la circulation sanguine sont appelées «bouffées d'adrénaline ».
 

Avantages dans les sports
 

Les effets de l'adrénaline peuvent être avantageux pour n'importe quel athlète. Pour cette raison, les sportifs se stimulent avant et pendant les rencontres sportives, en particulier celles qui impliquent des rendements énergétiques rapides et intenses comme le rugby. L'augmentation de la force musculaire et la production d'énergie à partir d'une salve d'adrénaline entraine directement une amélioration des performances. L’adrénaline permet également d’utiliser de la graisse dans l'exercice. Lorsque vous faites du sport ou de l’exercice, l'adrénaline dans votre corps contribue à faire en sorte que les molécules de graisse soient utilisées comme source d'énergie. Avec l’adrénaline, l'exercice aérobie - c'est-à-exercice de faible intensité, d’endurance qui nécessite de l'oxygène - mobilise les graisses davantage que pour un exercice anaérobie.

 
Inconvénients liés au sport
 

Cependant, tous les sports ne nécessitent pas un apport d'adrénaline. En fait, pour certaines disciplines tels que le demi fond ou le marathon, il est préférable pour les athlètes de contrôler les débordements d'énergie que causent l'adrénaline afin de maintenir leur rythme et conserver l'énergie pour plus tard dans la course.
Dans l'exercice anaérobie - haute intensité, faible durée qui se déroule sans apport d'oxygène - de l'acide lactique est produit. L'acide lactique bloque les propriétés de mobilisation de la graisse par l'adrénaline, il y a donc moins de graisse utilisée comme source d'énergie et donc moins de graisse brûlée.

 
Dépendance
 

Il existe cependant un certain danger d’addiction à l'adrénaline. Vous pouvez obtenir les effets d'une poussée d'adrénaline en mettant votre corps dans des situations dangereuses ou extrêmes, comme lorsque vous faites du parachutisme ou du saut à l'élastique. Semblable à d'autres addictions, l’addiction à l'adrénaline conduit les gens à mépriser le danger et à prendre des risques non-calculés. En outre, les accros à l'adrénaline sont sujets au sentiment de manque et de dépendance qui se traduit par l'épuisement, l'irritabilité et l'agitation.



Par Steeve Kerou

 
 
Références
  • University of Deleware: Epinephrine
  • Bryn Mawr College; Can It Ever Be Too Much? The Effects of Epinephrine on the Brain; Anisha Chirmule; Mai 2007
  • University of New Mexico; Exploring the Mysteries of Exercise; Len Kravitz, Ph.D.
  • “Lynx”; Adrenaline Addiction: Hormonal Rush Creates Chemical Dependancy Linked to Health Risks; Irene A. Harkleroad; Avril 2006