Le Pilates est-il all inclusive ?

Descriptif

Regardez le sol de tous les salons professionnel et les programmations dans la plupart des salles de remise en forme et vous verrez que la méthode Pilates est toujours l'une des tendances les plus bankable en fitness. Et pas étonnant vu sa longue liste de bienfaits : amélioration de la mécanique corporelle, de l’équilibre, de la coordination, de la force et de la souplesse.

 

Mais est-ce suffisant pour garder une bonne condition aérobie ? En d'autres termes, est ce que le Pilates stimule assez le système cardio-vasculaire ? À ce jour, très peu d’études ont examiné la composante aérobie dans la méthode Pilates.

Donc, comme nous le faisons souvent, nous vous proposons une étude qui répond à cette question et qui, nous l’espérons, vous permettra d’organiser vos séances de remise en forme de la meilleure des façons.

Pour cette étude, 15 femmes en bonne santé, âgés de 18 à 26, avec un niveau intermédiaire de Pilates ont été recrutées.

Chaque sujet devait en premier lieu suivre une routine de Pilates pour débutant, qui consistait en cinq minutes d'exercices de positionnement et de respiration suivis de 40 minutes d'exercices de Pilates basiques (respectant la méthode originale de séquençage). La session se terminait avec cinq minutes d'étirements et de retour au calme.

Au cours de chaque session, le rythme cardiaque et la consommation d'oxygène ont été mesurés et enregistrés, et les chercheurs ont demandé aux sujets d’évaluer l’effort perçu (en utilisant l'échelle 6-20 de Borg : échelle de perception de l’effort ou RPE).

 

Les résultats

Une analyse des données a montré que l'intensité de la routine de Pilates pour débutants était plus faible que les niveaux minimum recommandés pour améliorer la condition cardio-respiratoire.

L’effort perçu moyen (RPE) lors de la routine d'entraînement, était de 14,2, ce qui correspond à un exercice moyennement difficile.

Cela indique que l'effort musculaire élevé avec le Pilates fait que les participants ont l’impression de travailler plus que ce que les valeurs de consommation d'oxygène indiquent. Cela signifie que la méthode Pilates sollicite peu la filière aérobie – l’équivalent d’une marche à environ 3 km par heure – alors que l'effort perçu pour faire ces exercices est beaucoup plus élevé.

La routine « avancée » de Pilates (similaire à la routine « débutant » excepté qu’elle faisait appel à des techniques avancées de positionnement et de respiration) a suscité une réponse aérobie plus élevée - l'équivalent en besoins énergétiques d’une marche à 6 km/h. Il n'est donc pas surprenant que la RPE soit également plus élevée : 16,5, ce qui correspond à un exercice difficile ou très difficile sur l'échelle de Borg.

J. Spilde, chercheur physiologiste, suggère que ce taux élevé reflète peut-être l'effort d’endurance musculaire nécessaire pour maintenir certains des mouvements « avancés » plutôt qu’une sollicitation de la filière aérobie pendant l'exercice.

 

Une autre étude récente réalisée par Michele Olson, professeur de physiologie de l'exercice à l'Université d'Auburn, en Alabama, suggère également que les exercices « avancés » de Pilates sont plus énergivores.

Son équipe a constaté que des exercices tels que la « courbure latérale », le « couteau suisse » et le « boomerang » pourraient être considérés comme des mouvements consommant beaucoup d’énergie, tandis que les positions « cercles de jambe » et le « hundred »  sont moins énergivores.

 

Notre conclusion

Il ne fait aucun doute que les exercices de Pilates sont bénéfiques, en particulier pour construire une base solide et pour améliorer la souplesse. "La Méthode Pilates est un excellente formule d'exercice pour la plupart des gens", explique J. Spilde, "en particulier ceux qui recherchent une certaine tonicité et de la souplesse. On peut y apporter des modifications et l'adapter aux besoins de chacun. "

Sur le plan cardiovasculaire, cependant, les effets semblent être limités. Même si les participants ont l’impression de travailler dur (ce qui est le cas sur le plan musculaire), ils ne sollicitent en réalité que très peu la filière aérobie et ne brûlent qu’un nombre limité de calories pendant l’effort.

Pourtant, malgré son effet limité sur la composante aérobie, le Pilates reste l'un des moyens les plus compétitifs et efficace pour développer la force et la stabilité.

Comme cette étude l'indique, il existe une différence significative entre les niveaux « débutant » et « avancé » des séances d'entraînement de Pilates.

La clé est de trouver à la fois un coach sportif qualifié et une classe adaptée à votre niveau de forme physique et à vos attentes.  


Par Steeve Kerou