Fitness et graissse ? Soupesons-les !

Descriptif

Est-il possible d'être à la fois en forme et gras ? Si on en croit les rapports d'une étude récente publiée dans l’EuropeanHeart Journal, la réponse est oui.

Afin d'acquérir des connaissances sur le rôle que joue l'activité physique sur la santé globale des personnes obèses, les chercheurs ont évalué 43 265 adultes entre 1979 et 2003. Les chercheurs ont utilisé le traditionnel indice de masse corporelle (IMC) pour déterminer l'IMC, tandis que le pourcentage de graisse corporelle a été mesuré par pesée hydrostatique ou avec la méthode du pli cutané. Parmi ceux considérés comme obèses (avec un IMC> 30) selon l'IMC, 5649 (30,8%) ont été classés comme sains métaboliquement, tandis que 12 829 (46,3%) des personnes obèses examinée avec la méthode du pourcentage de masse grasse ont été jugées métaboliquement sains.

 

Au cours de cette même étude, les niveaux de condition physique des participants ont été évalués par un test d'effort maximal sur tapis roulant. Ainsi les chercheurs ont trouvé que les participants obèses, mais métaboliquement sains, avaient une meilleure condition physique que les participants obèses métaboliquement « anormaux », et avaient également moins de risques de contracter une maladie (mortelle ou non), telle que les maladies cardiovasculaires et le cancer. En outre, ils n'ont pas observé de différences significatives entre les participants obèses métaboliquement sains et les participants normaux métaboliquement sains.

 

Selon l'auteur principal, Dr Francisco Ortega, "Notre étude suggère que les personnes obèses métaboliquement saines ont un meilleur niveau de forme physique que le reste des personnes obèses. Selon les données de notre groupe et celles que d'autres chercheurs ont recueillies au fil des ans, nous pensons que le fait de plus s’exercer à une influence positive au sens large sur les principaux organes du corps et contribue par conséquent à rendre le métabolisme plus sain, y compris pour les personnes obèses. Dans notre étude, nous avons mesuré la condition physique, qui est largement influencée par l'exercice. "

 

"La portée du «fitness» ne s’arrête pas à l’apparence", explique Jessica Matthews, physiologiste de l'exercice. "À la fin de la journée, l'activité physique a un effet beaucoup plus important que la seule amélioration de l'apparence physique. Avoir un mode de vie physiquement actif augmente son niveau de condition physique, qui à son tour améliore également la santé globale (en diminuant le risque de maladies cardiovasculaires et de certains cancers). Par ailleurs, l'activité physique améliore notre capacité à effectuer les activités de la vie quotidienne, comme jouer avec nos enfants ou petits-enfants, faire de la randonnée et de la natation pendant les vacances, ou tout simplement avoir la liberté de se déplacer tout au long de la journée sans contraintes. "

 

Il est important de garder à l'esprit qu’en termes d'optimisation de la santé et d'amélioration du bien-être, l’activité physique structurée doit être combiné avec un régime alimentaire adapté (en gardant la notion de modération dans l'esprit) et l'adoption d'autres habitudes de vie saines (sommeil suffisant, marcher au lieu de prendre les escalators, etc.) qui vous permettront de mener votre vie dans de bonnes conditions.


→ Calculez votre IMC



MonCoachSport.fr


Référence :
 

European Heart Journal. "The intriguing metabolically healthy but obese phenotype: cardiovascular prognosis and role of fitness." Publié le 4 Septembre 2012. http://eurheartj.oxfordjournals.org/content/early/2012/08/27/eurheartj.ehs174