5 conseils pour raviver la flamme chez les jeunes sportifs

Descriptif

Avec les premières compétitions qui approchent, l’aspect le plus important sur lequel les parents doivent se concentrer c’est de garder à l’esprit que le sport doit être un amusement pour leurs enfants ! 

Une enquête récente publiée par i9 Sport a révélé que sur 300 enfants âgés de 8 à 14 ans, 84% ont déclaré qu'ils ont quitté ou ont voulu arrêter le sport. Pourquoi? L'enquête a révélé que 47% des enfants estiment que les sports ne sont pas fun, même si 56% des enfants interrogés ont déclaré que la raison n°1 pour laquelle ils font du sport était de faire exactement cela – s’amuser.

La notion de plaisir a-t-elle disparue ? Parmi les 36% d’enfants interrogés qui ont déclaré être les témoins d'une lutte verbale entre les parents lors de matchs et les 31% qui souhaitaient qu’aucun adulte ne viennent voir leurs matchs, il semble y avoir un thème commun - les parents. En suivant ces 5 «règles» simples, des parents comme vous peuvent aider à raviver la flamme sportive et le plaisir aux enfants.
 

Règle n ° 1: Laissez votre enfant vivre entièrement l’expérience

Dès que vous savez que votre enfant est physiquement et émotionnellement en sécurité, l'un des meilleurs cadeaux que vous puissiez lui faire est de le laisser s’approprier l'activité. "Confiez" votre enfant à l'équipe, au sport et à l'entraîneur signifie faire confiance à leur destin sportif au lieu d'essayer de le contrôler. Tous les succès et toutes les déceptions qui viennent en pratiquant le sport leur appartient. Soyez là pour soutenir et encourager, mais en prenant un peu de recul, vous permettrez aux sportifs en herbes de prendre plus de responsabilités dans leurs expériences. Développer des relations saines et positives avec d'autres adultes contribue à leur croissance et à leur faire acquérir de la confiance.
 

Règle n ° 2: Soyez des Modèle de comportement

«Les jeunes ont besoin de modèles, et non de critiques." - John Wooden. Vous devez constamment mettre en valeur les comportements que vous voulez que votre enfant apprenne de cette expérience. Respecter les autres. Gagner et perdre avec dignité. Soyez un modèle d'équilibre et de confiance. Soyez le visage que votre enfant a besoin de voir pendant la compétition. Quand les parents se plaignent ou blâment les arbitres ou les coachs, ils sont sans doute en train de fabriquer un « faiseur d’excuses ». Bien que cela puisse vous aider à évacuer, n'oubliez pas que ce n’est jamais bon pour le sportif lorsque les parents critiquent l'entraîneur ou les officiels. Que vous soyez d'accord ou pas, apprenez à accepter le jugement des arbitres et des entraîneurs. Accepter les résultats de chaque match. Ne trouvez pas d’excuses. Et soyez un exemple pour votre enfant en restant actif physiquement tout au long de votre vie.
 

Règle n ° 3: Soyez conscient de vos mots, de vos réactions et de votre langage corporel

Vos enfants ne devrait jamais vous regarder pour avoir votre approbation quand ils font du sport, mais s’ils le font que voient-ils? La dernière chose dont tout jeune sportif a besoin lors d'un match c’est de se soucier de ses parents qui sont contrariés ou stressés par leur performance. Tout ce que nous faisons qui pourrait leur faire sentir que leur valeur à nos yeux est liée à la performance sportive ou aux résultats, bons ou mauvais, a à long terme, des effets négatifs sur la plupart des enfants. Qu’ils gagnent ou qu’ils aient de bons résultats ne signifie pas que nous sommes de meilleurs parents ou qu'ils sont assurés d'une vie plus réussie. Il n’y a qu’un pas entre la participation et l'ingérence et entre l’encouragement et la pression. L'athlète peut le sentir.
 

Règle n ° 4: Arrêtez de vouloir que tout se passe parfaitement

Il n'ya qu'une seule garantie dans chaque saison de sport - elle ne sera pas parfaite. Oubliez la perfection et le désir de les sauver de tous les problèmes. Les difficultés sont soit des possibilités pour les enfants de persévérer et de grandir, soit des opportunités pour nous de les «sauver». Laissez-les s’occuper de leur linge sale. S'ils oublient leurs chaussures ou leur maillot, cela ne se reproduira probablement plus jamais.

Le sport est un endroit où l'on peut «couper le cordon ». N’essayez pas d'aplanir tous les obstacles sur la route. Laissez-les grandir en leur donnant une chance de comprendre les choses. En résolvant tout pour eux, le message qu’ils comprennent est que vous ne pensez pas qu'ils peuvent gérer des situations difficiles. Donnez-leur les outils, puis laisser-les devenir des « solutionneurs de problèmes ». Il n'y a pas de meilleur endroit que le sport pour apprendre à prendre des risques sains et à rencontrer l'échec. Laissez-les prendre les risques inhérents au sport sans vous en soucier. Apprenez-leur que l'échec fait partie de l'expérience et que ca n’est pas toujours un échec. Encourager la prise de  risques et laissez-les gérer les conséquences.

Surcharger leur emploi du temps et tout planifier peut créer plus de stress et d'anxiété, et cela nuit au rendement et, finalement, fait perdre le plaisir du jeu. De plus, éviter la tendance naturelle à la critique du jeu. Faites preuve de respect en donnant du temps et de l'espace au sportif après la compétition. Le moins souvent vous donnerez de conseils, le plus souvent ils seront susceptibles de vous solliciter pour en avoir.
 

Règle n ° 5: Parmi les quatre rôles – Choisissez-en un

Quelque soit la compétition, il n’existe que quatre rôles: joueurs, entraîneurs, spectateurs et arbitres. Avant d’aller voir un match, il est préférable pour le sportif en herbe que tout le monde choisisse un de ces rôles. Essayer d'obtenir de l'équipe de bons résultats est de la responsabilité des entraîneurs et des joueurs. C'est le travail des arbitres que de prendre les bonnes décisions arbitrales. Les parents peuvent contribuer en encourageant et en étant des « créateurs de confiance ». Il n'est pas de votre responsabilité d'essayer de gagner ou d'influencer le résultat du match depuis les gradins.

 

Ces conseils simples vous aideront à devenir une partie intégrante de la création de bons souvenirs sportifs chez votre enfant, ce qui lui permettra d'établir une relation positive avec l'activité physique afin qu'ils puissent continuer à l’incorporer tout au long de sa vie.


Par Steeve Kerou